×

You are using an outdated browser that does not fully support the intranda viewer.
As a result, some pages may not be displayed correctly.

We recommend you use one of the following browsers:

Full text

Title
Quatrième Congrès International de Photogrammétrie
Author
Roussilhe, Henri

Troisième séance
13
Troisième séance (29 novembre 1934)
M. Baeschlin, Président, ouvre la séance à 14 heures, et annonce que
le programme de la séance comporte :
a) La discussion des points suivants :
1) Instruments de lever, y compris : comparaison des qualités du pho
tothéodolite de suffisante précision pour la triangulation ou pour l’orien
tation externe.
2) Le photothéodolite doit-il être inclinable ? doit-il comporter trois
objectifs ? l’objectif doit-il être décentrable ?
3) Les photothéodolites pour voyages d’exploration (axes horizontaux
ou inclinés, vitesse d’orientation des couples de clichés);
b) La présentation de communications scientifiques.
Le Président fait connaître que les communications annoncées par MM.
Balleyguier, Cassinis et Santoni ont été retirées.
A la demande de la Commission 4, on décide de recevoir la communi
cation de M. Zeller : La photogrammétrie rapprochée.
La discussion sur les sujets indiqués est ouverte.
M. Haerry :
1) Le nombre des points de contrôle est souvent choisi plus grand
en prévision d’une révision ultérieure.
2) L’expérience acquise en Suisse parle en faveur de l’emploi de photo-
théodolites qui permettent, non seulement certaines orientations de l’axe
optique, mais une orientation quelconque (à une seconde près) et cela
non seulement en vue de travaux trigonométriques, mais surtout afin
d’offrir une liberté complète dans le choix de l’orientation extérieure.
Une bonne vue sur le terrain, à partir des deux points extrêmes de la
base, est une exigence capitale à laquelle tout le reste doit être subordonné.
Un photothéodolite donnant la seconde permet de réaliser cette orien
tation optima. Le photothéodolite Santoni se signale, parmi les autres
instruments inclinables sur l’horizon, par la possibilité qu’il offre de
réaliser une inclinaison quelconque.