×

You are using an outdated browser that does not fully support the intranda viewer.
As a result, some pages may not be displayed correctly.

We recommend you use one of the following browsers:

Full text

Title
Transactions of the Symposium on Photo Interpretation

WORKING GROUP 8
RUELLAN
433
1.3.2 Les interférences de houles et de vagues forcées.
1.3.3 Les tracés de courants.
1.3.4 Les variations de ton de la mer, avec et sans filtres.
1.3.5 Les mouvements visibles des algues.
II Près du littoral, étude des plans de vagues tels qu’ils sont révélés par
les photographies aériennes et comparaisons de ces plans de vagues avec les
données obtenues par les procédés graphiques selon le jour, l’heure et le moment
de la marée. Les rapports entre ces mouvements périodiques et les constructions
alluviales peuvent être calculés comme l’a montré A. Clos-Arceduc dans
le dernier numéro de Photogrammétrie.
III Etude des courants de marée tels qu’on peut les déceler sur les photo
graphies aériennes et comparaisons de leur tracé avec ce qu’on connait par les
procédés hydrographiques. H. L. Cameron a montré le parti qu’on pou
vait en tirer dans la baie de Fundy, au Canada. Etude des déviations qu’ils
amènent, d’une part dans les bouées flottantes, d’autre part dans les sillages
de navires, en comparant ces faits avec ce qui est signalé sur les cartes marines,
dans les instructions nautiques et dans les journaux de bord.
IV Etude des formes littorales par les photographies aériennes en tenant
compte des données qui apparaissent d’origine continentale et de celles qui
sont visiblement dues aux mouvements des sédiments le long des côtes.
V Etude spécifique des applications de ces recherches sur photographies
aériennes aux problèmes d’ensablement et d’envasement des ports, d’engorge-
njent ou d’érosion des plages.
VI Nous développerons particulièrement ces deux derniers points qui sont
l’objet principal des recherches entreprises au laboratoire de géomorphologie
de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes dans sa section de géomorphologie
littorale de Dinard.
VI. 1 Les problèmes d’érosion et de recul des côtes rocheuses:
Etude des plates-formes d’abrasion littorales visibles et leur développement
comparé suivant l’exposition, la nature des roches, la tectonique apparente,
le climat et l’érosion élémentaire correspondant à ce climat. Une attention
particulière sera apportée à l’action des vagues dans la formation des falaises et
l’abrasion en comparant des photographies stéréoscopiques prises à des dates
differentes.
L’étude des travaux d’aménagement des côtes rocheuses en est la consé
quence: tracé de routes; choix de sites pour des cales, pour des ports y compris
les routes d’accès et les installations d’usines ou de docks.
VI.2 Les problèmes des côtes alternativement rocheuses et sableuses comprenant
l’étude des abris des plages suivant les vents, du mouvement des sédiments