×

You are using an outdated browser that does not fully support the intranda viewer.
As a result, some pages may not be displayed correctly.

We recommend you use one of the following browsers:

Full text

Title
Transactions of the Symposium on Photo Interpretation

WORKING GROUP 3
SOUCHERE-LENEUF
165
Conclusion
L’interprétation pédologique des photos aériennes ne peut être réalisée que
par les observations directes de la morphologie (modelé et hydrographie) et
surtout les associations végétales. Ce sont les seules bases valables d’inter
prétation.
En effet, avec une couverture au l/50.000ème les photos des pénéplaines
forestières de basse altitude ont souvent un “rendu flou” dû à une atmosphère
saturée d’eau (degré hygrométrique voisin de 85%). Les images manquant de
contraste sont peu expressives. Le recouvrement moutonneux d’une abondante
frondaison formant un écran massif au-dessus du sol laisse difficilement perce
voir les détails du relief et la nature du terrain. L’interprétation est peu aisée et
sujette à erreurs. Sur les cartes topographiques établies d’après ces photogra
phies, nous avons relevé des erreurs dans la signalisation du relief et dans le
tracé des réseaux hydrographiques secondaires. Ces imprécisions sont dues à
l’absence d’un réseau de contrôle terrestre difficile à réaliser en raison des
difficultés de pénétration dans cette zone forestière.
Pour l’interprétation des pénéplaines forestières, l’échelle au l/25.000ème
nous paraît la mieux appropriée.
Les photographies panchromatiques et à l’infra-rouge permettent des études
comparatives remarquables et confèrent à la photo-interprétation une base
d’identification d’un grand intérêt. Les photos trichromatiques ne donnent
guère plus de renseignements que les photos panchromatiques. Nous n’en
avons tiré aucun avantage appréciable.
Les analyses interprétatives ne peuvent être vraiment efficaces que si elles
sont menées en collaboration avec des opérations au sol.
Bibliographie
Aubert, G. Classification des sols. Bull. O.R.S.T.O.M. VIII, 2, 1958.
Hausknecht, J. J. & Latarche, Ch. Recherche d’une métode d’analyse des photographies
aériennes en vue de la cartographie des sols. Bureau d’étude géologique del’I.F.P. mars
196 °.
Leneuf, N., Dabin, B. & Riou, G. Carte pédologique de la Côte d’ivoire au 1/2.000.000.
O.R.S.T.O.M.-I.D.E.R.T. Abidjan, 1960.
Mangenot, G. Etude sur les forêts des plaines et plateaux de la Côte d’ivoire. Etudes Eburné-
ennes. Ifan, 1955.
Rey, P. L’interprétation des photographies aériennes. C.N.R.S., 1957.