×

You are using an outdated browser that does not fully support the intranda viewer.
As a result, some pages may not be displayed correctly.

We recommend you use one of the following browsers:

Full text

Title
Transactions of the Symposium on Photo Interpretation

62
ai
re
ie,
du
st
e.
la
la
la
au
rit
au
re
es
[es
>rt
le
u-
Les
ne
1er
îe.
assises tendres du Lias supérieur et dans celles plus dures qui forment une nou
velle cuesta du Bajocien. Ces accidents sont très visibles dans les régions de
Saint Georges et de Notre Dame de Commiers (fig. 4).
Le site du barrage de Notre Dame de Commiers se situe sur une cassure
Est-Ouest qui interrompt rive droite du Drac les assises du Toarcien qui for
ment les Portes des Chanoines puis la cuesta de l’Aalénien moyen au centre
de la vallée et enfin la corniche du Dogger ici empâtée par les sédiments quater
naires au niveau du hameau des Rossinants sur la rive gauche du Drac. C’est
cette cassure qui a permis la boucle du Drac à cet endroit. Nous retrouverons
cette faille dans la région de Prélenfrey et de l’Eperimont.
Au droit de Saint Georges de Commiers les faits sont analogues. Une très im
portante cassure que nous verrons se prolonger assez loin vers l’Ouest sépare
les collines du Petit Brion et du Grand Brion, formées de Dogger, étant à l’ori
gine de la Cluse empruntée ultérieurement par les glaciers et les cours d’eau.
Cette cassure provoque à la rive droite du Drac une discontinuité des assises
du Lias qui se traduit dans la morphologie juste au Nord de Saint Georges de
Commiers.
Toutes ces cassures ont un rejet latéral assez faible mais un rejet vertical
assez important. Si l’on poursuit la recherche des cassures transverses dans les
éléments structuraux situés encore plus à l’Ouest on trouve le prolongement